Dossier santé

Le sport en été ? Bien sûr, mais sans risque !

Le 09 août 2017

Nombreux sont ceux qui profitent du retour des beaux jours pour se remettre au sport. Quelqu'en soit la raison. Un agenda professionnel moins chargé, un climat plus clément ou simplement l'envie de paraitre au meilleur de sa forme en été. Il est généralement conseillé de pratiquer une activité physique, mais quelques précautions sont à prendre, surtout en cas de fortes chaleurs ou de manque d'entrainement préalable.

Chaque activité, footing, vélo, cours collectif, amène son lot de bénéfices pour la santé, mais peut aussi comporter des risques si elle n'est pas pratiquée correctement.

Protégez vous de la déshydratation ou des coups de chaleur

Pratiquer une activité physique sous des températures plus hautes vous expose davantage à la déshydratation. La température du corps augmente plus et plus vite, l'eau contenue dans le corps s'évapore sous l'effet de la sudation.
Cette eau a pourtant un rôle essentiel dans le contrôle de la température corporelle car c'est la sudation qui permet la baisse de notre température interne. Lorsqu'on ne s'hydrate pas suffisamment, les réserves s'épuisent et la déshydratation survient.

Il est donc primordial de boire fréquemment lors d'efforts intenses sous le soleil.

Lorsque la déshydratation atteint un stade avancé, on risque un coup de chaleur. La température corporelle augmente trop et la sudation n'est plus suffisante pour la réguler.

3 facteurs clés entrent en jeu lors d'un coup de chaleur :

  • Chaleur excessive
  • Manque d'hydratation
  • Activité physique importante.

Lors de canicules, il n'est parfois pas nécessaire de pratiquer une activité physique pour risquer un coup de chaleur. Une trop longue exposition au soleil sans entretenir ses réserves aqueuses peut aussi amener vers un coup de chaleur.
Ce n'est pas à prendre à la légère, il peut s'avérer grave et dans certains cas plus rares, mortels. Il convient de surveiller l'apparition des symptômes suivants :

  • Etourdissement
  • Maux de tête
  • Sentiment de faiblesse
  • Délire
  • Evanouissement

Boire oui, mais quoi ?

Evidemment, c’est d’eau que nous parlons ! Mais en cas de déshydratation (qui arrive rapidement en cas de forte chaleur et d’activité physique), le corps n’est pas capable de capter l’eau car elle est « hypotonique ». (Ce principe s’appelle « l’osmose ».)

Afin de faciliter cette captation par le corps, la solution doit être chargée en sels minéraux… Ce qui veut dire légèrement salée ! A une certaine concentration, l’eau est isotonique et devient assimilable par le corps plus facilement. C’est le principe des boissons pour sportifs que nous vous conseillons d’utiliser.

Quelques conseils préventifs ?

  • Buvez régulièrement, sans attendre d'avoir soif, encore plus lorsque vous pratiquez un sport.
  • Evitez les boissons alcoolisées qui favorisent la déshydratation.
  • Faites des pauses à l'ombre ou dans des endroits plus frais
  • Evitez les activités intenses pendant les heures les plus chaudes de la journée.
  • Portez des vêtements légers et amples.
  • Redoublez d'attention sur les différents symptômes chez les enfants ou les personnes âgées. 

Soyez à l'écoute de votre corps si vous ressentez une situation anormale, fatigue, soif... Et ne forcez pas.

Protégez-vous aussi du soleil.

Ce n'est pas parce qu'on est en mouvement que les rayons sont moins agressifs. Faire du sport pourrait nous faire oublier notre protection solaire. Aussi bénéfique soit-il pour notre santé, un excès de soleil peut causer des brûlures et coups de soleil, un vieillissement prématuré de la peau, et dans le plus mauvais scénario, un cancer. Il est donc recommandé d'appliquer un écran solaire adapté à son type de peau sur les parties exposées.

Veillez à vous nourrir correctement.

Optez pour une alimentation riche en glucides (pâtes, riz, légumineuses, fruits...) pour remplir vos réserves énergétiques et en protéines pour réparer vos muscles (poissons, viandes rouges et blanches, fruits de mer, oeuf...).

Evitez les aliments transformés et ne mangez pas juste avant de courir. Une collation est préférable 1 à 2h avant l'exercice.

Et la récupération ?

Tout effort physique demande un temps de repos. Il sert à contrer les douleurs musculaires, les courbatures et parfois même la fatigue mentale. Ne négligez pas la séance d'étirements. Un effort physique sous la chaleur demande également une grande quantité d'énergie, pensez aussi à prendre une collation pour combler ce vide. Accordez-vous du repos de qualité.

Votre médecin ou votre pharmacien peut également vous aiguiller sur la meilleure attitude à avoir pour se lancer dans un programme de remise en forme.

Vers le haut