Dossier santé

Quand bébé régurgite...

Le 31 mars 2016

  • Femme aidant son bébé à boire un biberon

Les régurgitations d’un bébé sont une cause d’inquiétude chez de nombreux parents… Et l’un des principaux motifs de consultation chez les pédiatres. Pourtant, ce phénomène très courant est presque toujours bénin.

Pour les non initiés, les régurgitations sont un symptôme du reflux gastro-oesophagien (RGO), c’est-à-dire une remontée plus ou moins chronique du contenu de l’estomac. Après avoir été nourri, Bébé « recrache » une quantité plus ou moins importante de lait, tantôt comme si de rien n’était, tantôt en pleurnichant un peu. À quoi est-ce dû ?

Un phénomène naturel...

Petit rappel d’anatomie. Lorsque nous buvons, le liquide passe d’abord dans l’oesophage, puis dans l’estomac. Entre les deux se trouve le sphincter oesophagien, une sorte de valve musculaire qui s’ouvre pour laisser passer le liquide et se referme aussitôt après. « Or, chez un bébé, ce sphincter est encore tout mou, immature », explique le Dr Céline Halb, gastroentérologue à l’Hôpital des Enfants Reine Fabiola, à Bruxelles. « Il a donc tendance à se rouvrir… et à laisser le lait “faire demi-tour”. »

... Et très fréquent

Ce phénomène de régurgitation est très fréquent : plus des deux tiers des bébés seraient touchés (certaines études affirment que neuf bébés sur dix sont concernés) ! « Dans la toute grande majorité des cas, c’est purement physiologique », assure la gastroentérologue. « Avec le temps, dès qu’il gagne en tonus, le sphincter oesophagien assure une meilleure étanchéité et le bébé cesse de régurgiter. Parfois, une malformation de ce sphincter nécessite une intervention chirurgicale, mais c’est très rare : moins de 0,5 % des bébés sont concernés. »

Quand s'inquiéter ?

Dans la grande majorité des cas, il suffit donc de prendre son mal en patience. Ceci dit, deux signes plus inquiétants méritent une consultation chez un spécialiste : si l’enfant ne prend pas suffisamment de poids ou s’il y a du sang dans ses régurgitations. « Dans ces cas-là, on commence par faire une endoscopie (examen médical réalisé à l’aide d’un endoscope, un fin tube souple au bout duquel se trouve une petite caméra) pour vérifier si le reflux provoque une oesophagite, une brûlure de l’oesophage par les acides gastriques », explique le Dr Halb. « Si tel est le cas, un traitement médicamenteux peut être envisagé. Mais c’est une minorité. En règle générale, les régurgitations cessent naturellement entre l’âge de neuf mois et un an et ne nécessitent aucun traitement particulier… sinon celui de rassurer les parents ! »

Les bons gestes

Voici quelques astuces pour limiter les régurgitations de Bébé :

  • Donnez-lui du lait épaissi, en vente en pharmacie. Demandez conseil à votre pédiatre.
  • Tenez-le en position plus ou moins verticale quand vous le nourrissez et vérifiez que rien ne fait pression sur son estomac.
  • Ne couchez pas Bébé tout de suite après l’avoir nourri.
  • Surélevez légèrement la tête du lit.
  • Ne lui donnez pas plus de lait que son estomac (pas plus gros qu’une balle de golf chez un nouveau-né !) ne peut en contenir.

Vers le haut