Fiche pratique

Evitez la chute de vos cheveux

Le 03 février 2016

  • Home regardant son début de calvitie dans un miroir

Pour prévenir la chute des cheveux ou la limiter, chez l'homme, mais également chez la femme, suivez ces quelques conseils :

Tout le monde perd ses cheveux, tous les jours. C’est naturel : environ un cheveu sur dix est en phase de chute. En perdre quelques-uns dans la douche ou en se brossant est donc tout à fait normal. Cependant, certaines circonstances favorisent une chute de cheveux plus importante : un changement de saison (surtout en automne), la chute des oestrogènes après un accouchement ou durant la ménopause, un choc émotionnel, une carence en fer, certains médicaments comme les chimiothérapies anticancer, etc. En cas d’inquiétude, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin.

La calvitie, un problème d’homme ? Si les hommes sont davantage touchés par la chute des cheveux, c’est à cause des androgènes. Chez certains, pour des raisons génétiques, ces hormones mâles agissent davantage sur le follicule pileux, le bulbe qui produit le cheveu. Avec l’âge, le risque de développer une calvitie est plus important. C’est ce qu’on appelle l’alopécie androgénique, qui représente 80 % des cas de calvities masculines. Classiquement, les cheveux tombent au sommet du crâne alors qu’ils résistent mieux derrière les oreilles et dans la nuque, formant ainsi une sorte de couronne. La calvitie peut également toucher les femmes, mais elle se présente différemment, de façon plus diffuse : la raie des cheveux est élargie et le crâne clairsemé plus uniformément.

Quels sont les causes de la chute des cheveux ?

  • Suractivité enzymatique : Première cause de chute des cheveux : un phénomène typiquement masculin dû à une suractivité d’un enzyme qui transforme la testostérone en dihydrotestostérone.
  • Inflammation locale du follicule
  • Rigidification du bulbe par production excessive de fibrinogène
  • Diminution de la microcirculation sanguine
  • Action de certains médicaments : Arrêt de contraception orale, certains anticoagulants, antithyroïdiens…

Les bonnes habitudes à prendre

Alimentation :

  • Equilibrée, riche en zinc et en vitamines B
  • Attention à certains régimes amaigrissants

Hygiène de vie :

  • Evitez le tabac et le stress

Vers le haut

Les soins

  • Shampoing fortifiant antichute 1 à 2 fois/semaine
  • Pas de shampoing dans les 2 heures suivant l’application de Minoxidil
  • Pas de coloration, permanente, lissage, élastique, bigoudi, natte, fer à friser…
  • Chapeau au soleil, séchage des cheveux à l’air libre, pas de longues baignades
  • Massage du cuir chevelu par mouvements circulaires doux du bout des doigts, de la nuque au sommet de la tête

Les traitements

  • Les lotions antichute agissent sur la vascularisation, la séborégulation, l’action hormonale ou stimulent le bulbe pileux.
  • Les shampoings antichute nettoient et stimulent la microcirculation cutanée.
  • Les antipelliculaires ou antiséborrhéiques renforcent l’action des soins.
  • Pour un maximum d’efficacité, associez au soin un complément alimentaire pendant au moins 3 mois.

Vers le haut

Les compléments alimentaires

Vitamines B, Zinc et acides aminés soufrés améliorent la microcirculation capillaire et la qualité du cheveu, diminuent l’inflammation du bulbe et l’hyperactivité de l’enzyme au niveau bulbaire et apportent nécessaires à la synthèse de la kératine et à la pousse du cheveu.

Les cheveux en quelques chiffres

  • Nous possédons en moyenne 100 000 cheveux.
  • Les blond(e)s et les roux(-sses) ont généralement entre 150 000 et 200 000 cheveux.
  • Nous perdons entre 50 et 100 cheveux par jour
  • La durée de vie moyenne d’un cheveu est de 6 ans
  • Les cheveux poussent plus vite chez les femmes
  • Les cheveux lisses poussent plus rapidement que les cheveux crépus
  • 20 % des hommes de moins de 30 ans présentent des signes de calvitie

 

 

Consultez un médecin en cas de :

  • Pelade très localisée, surtout chez l’enfant
  • Chute importante
  • Absence d’amélioration 
  • (signe de diabète, d’anémie, de problèmes nutritionnels...)
  • Hypotension, tachycardie
  • Alopécie atypique

Demandez plus de conseils à votre pharmacien et parlez-en avec votre médecin.

 

 

Vers le haut