Dossier santé

Pieds : halte aux odeurs !

Le 16 avril 2016

  • Jambes d'enfants avec les pieds nus

Si les pieds sentent rarement la rose, de nombreuses personnes souffrent de bromidrose plantaire, le nom savant donné au phénomène gênant des mauvaises odeurs de pieds ! Bonne nouvelle : il est possible de les enrayer !

Vous avez tout essayé : le talc mentholé, les désodorisants, de nouvelles chaussettes, semelles, chaussures… Rien n’y fait ! Dès que vous êtes pieds nus, l’air empeste vite le vieux fromage ! Au point que vous redoutez d’aller dans tout endroit où vous seriez amené(e) à vous déchausser. C’est-à-dire les magasins (de chaussures), les salles de sport, les lieux de culte ou simplement chez les adeptes de la pantoufle dont vous ne pouvez franchir le seuil avec des chaussures. Avant de vous couper de toute vie sociale, rassurez- vous : non seulement les odeurs de pieds ne sont pas (forcément) dus à un manque d’hygiène, mais en plus, il est possible d’en venir à bout !

Bactéries et gaz

Pour rappel, nous avons tous des milliards de bactéries qui vivent à la surface de notre peau et participent à sa bonne santé. Y compris sur les pieds. Jusque-là, tout va bien. Les problèmes commencent quand ces bactéries deviennent trop nombreuses. Et cela arrive d’autant plus vite que l’environnement clos, chaud et humide des chaussures fermées est un paradis pour la prolifération bactérienne ! Or, ces bactéries rejettent des composés sulfurés ; ce sont ces « flatulences» qui sentent mauvais !

L'humidité est l'ennemi n°1 de vos pieds !

 

 

Vers le haut

  • Pieds nus de femmes au milieu de fleurs

Opération antiodeurs !

Pour en finir avec les mauvaises odeurs de pieds, il convient de prendre le mal à la racine et de lutter aussi bien contre la prolifération bactérienne que contre l’humidité qui la favorise. Ce qui se traduit par trois gestes.

  1. Tout d’abord, lavez-vous les pieds, matin et soir, avec un savon antibactérien et antimycosique. Séchez-les bien, notamment entre les orteils.
  2. Ensuite, appliquez sur vos pieds un déodorant spécifique ou une crème composée à 20 % de chlorure d’aluminium, une substance qui diminue la transpiration et possède des propriétés antibactériennes.
  3. Enfin, traitez les chaussures en y mettant de la poudre de chlorure d’aluminium.

Normalement, les mauvaises odeurs devraient disparaître en huit jours. Si le problème revient de façon récurrente, renouvelez le traitement au chlorure d’aluminium une à deux fois par semaine.

Et les mycoses

Les mycoses (pied d’athlète) ne provoquent pas de mauvaises odeurs, mais comme elles se développent aussi à la faveur de la transpiration, elles peuvent être concomitantes aux pieds malodorants. Une mycose des pieds commence généralement par une fissure entre le 4e et le 5e orteil, accompagnée ou non de démangeaisons. Sans traitement, la peau se desquame, le champignon se propage et peut remonter jusqu’au gros orteil, voire attaquer les ongles qui se tachent de blanc et s’effritent. Le traitement contre les mycoses est quasiment le même que celui contre les odeurs des pieds, sauf qu’au lieu de produit au chlorure d’aluminium, vous pouvez appliquer une crème, un gel ou une lotion antimycosique, pendant 15 jours. Pour les chaussures et en prévention, n’hésitez pas à recourir à un spray contre les mycoses. Si ces dernières persistent, consultez un dermatologue : peut-être vous faudra-t-il prendre un traitement par voie orale.

Vers le haut

La prévention

N’oubliez pas : l’humidité est l’ennemi numéro un de vos pieds ! C’est elle qui favorise bactéries et mycoses. Outre les traitements, veillez à garder les pieds au sec le plus possible.

Comment ?

  • Veillez à toujours bien vous sécher les pieds après un bain, une baignade ou une douche. N’oubliez pas d’essuyer correctement les espaces entre les orteils.
  • Niveau chaussettes, évitez les matières synthétiques (acrylique, polyester, etc.) et préférez les fibres naturelles (coton, laine, etc.) qui laissent mieux respirer la peau. N’hésitez pas à en changer pendant la journée si vous transpirez trop des pieds.
  • Côté chaussures, le cuir est, de loin, la matière qui convient le mieux à vos pieds ! Faites sécher vos chaussures tous les soirs, en les plaçant près d’un radiateur, par exemple, pour que l’humidité s’évapore pendant la nuit. Retirez les semelles intérieures s’il y en a.

 

 

Faut-il percer une ampoule ?

  • Talons avec ampoule

Normalement, non, mais si le liquide qui se trouve à l’intérieur pousse douloureusement contre le derme (la couche de peau qui se trouve sous l’épiderme et qui est très sensible), vous pouvez diminuer la pression en perçant l’ampoule avec une aiguille préalablement désinfectée à l’alcool. Faites attention à ne pas piquer le derme et, surtout, n’arrachez pas la peau ! Une fois l’excès de liquide évacué, appliquez un pansement spécial ampoule et n’y touchez plus jusqu’à ce qu’elle ait séché ou qu’elle se soit résorbée.

Une boule au pied n'est pas l'autre !

  • Les durillons sont des épaississements localisés de la peau. Généralement indolores, ils se forment souvent sur les talons ou sur la plante du pied. Pour s’en débarrasser, appliquez une crème hydratante pour assouplir la peau et poncez régulièrement vos durillons avec une râpe.
  • Les cors au pied sont des amas de peau durcis, avec un noyau central, souvent douloureux. Ils se forment sur le dessus des orteils. Quant à l’oeil-de-perdrix, il apparaît plutôt entre les orteils. Dans les deux cas, seul un traitement régulier chez la pédicure peut en venir à bout.
  • La verrue est une petite tumeur bénigne de la peau. Très contagieuse et souvent douloureuse, elle est vascularisée (contrairement aux cors avec lesquels on peut la confondre). Le dermatologue la soigne très bien avec de l’azote ou par cryothérapie. Il existe également en pharmacie des produits pour traiter localement les verrues. Demandez conseil à votre pharmacien.

Vers le haut