Dossier santé

Une belle peau en hiver

Le 31 mars 2016

  • Femme se passant une crème sur le visage

Durant la saison froide, la peau est mise à rude épreuve. Particulièrement celle du visage, des lèvres et des mains. Bonne nouvelle : il est possible de garder une peau douce et satinée tout au long de l’hiver ! À condition d’adopter les bons gestes…

En hiver, la peau a deux ennemis : le froid du dehors et l’air sec du dedans. S’il n’est guère possible d’agir sur les températures extérieures, un premier geste tout simple peut déjà faire un bien considérable à la peau : humidifier l’air ambiant des maisons et bureaux, soit via des humidificateurs, soit en posant une coupelle d’eau sur les radiateurs.

Fragilité d'hiver

Mais en hiver, la peau est aussi naturellement plus sensible« L’épiderme, c’est-à-dire la couche extérieure de la peau, est recouvert par un film hydrolipidique », explique le Dr Hélène Binet, chef du service de dermatologie de l’hôpital d’Ixelles, à Bruxelles. « Ce film hydrolipidique est composé d’eau et de sébum, une substance grasse produite par nos glandes sébacées.

En été, la transpiration stimule ces dernières. En hiver, par contre, comme nous transpirons moins, les glandes sébacées sont un peu plus paresseuses. Comme la quantité de sébum est moindre, le film hydrolipidique de la peau est de moins bonne qualité. Or, c’est ce film, censé être imperméable, qui protège la peau des agressions extérieures et empêche son eau de s'évaporer. Résultat, elle est plus vite agressée par les éléments extérieurs et elle se déshydrate (beaucoup) plus rapidement ! » Cette sensibilité naturelle de la peau en hiver explique d’ailleurs pourquoi les personnes qui y sont sujettes font davantage d’eczéma durant la saison froide.

« Réparer » la peau

Cette déshydratation hivernale peut se traduire par des rougeurs, une peau rêche, rugueuse, qui pèle et/ou qui chatouille. En cas de sécheresse extrême, l’épiderme peut carrément se fendiller : ce sont les gerçures et autres crevasses.

« Pour aider la peau à cicatriser, appliquez-y une crème ou un baume pour les lèvres contenant du zinc et du cuivre », conseille la dermatologue. « Ces deux minéraux possèdent des vertus anti-inflammatoires et antibactériennes naturelles. » Mais pour éviter d’en arriver là, mieux vaut préserver le film hydrolipidique de la peau en hydratant correctement celle-ci. À cet égard, le choix d’une bonne crème est déterminant…

Quelle crème pour le visage ?

Encore faut-il s’entendre sur ce qu’est une « bonne » crème ! « Tout d’abord, il s’agit d’un produit adapté à votre type de peau : normale, sèche, grasse ou mixte. Il va de soi que si vous avez la peau grasse et que vous mettez une crème pour peaux sèches, vous aggraverez le problème de départ ! » Ensuite, il n’est pas nécessaire de se mettre cinquante produits différents sur le visage ni même de changer de marque à chaque pot que vous achetez ! « Personnellement, je suis partisane de la simplicité : une crème de jour, éventuellement un crème de nuit et un produit démaquillant », conseille le Dr Binet. « Les peaux normales ou sèches peuvent éventuellement opter pour un gel ou un fluide en été et une texture plus riche en hiver, mais ne multipliez pas les marques différentes. Si vous avez trouvé celle qui vous convient, inutile d’en changer. » En effet, mieux vaut limiter le nombre de molécules que l’on met sur sa peau. Si les dermatologues conseillent les crèmes vendues en pharmacie, c’est parce que leurs formules sont composées d’une cinquantaine de molécules différentes en moyenne. À titre de comparaison, les crèmes vendues en supermarché en contiennent deux à trois fois plus. Quant aux (coûteuses) marques vendues en parfumerie, on peut y retrouver jusqu’à 300 types de molécules ! Et plus vous mettez de molécules différentes sur votre peau, plus le risque d’irritation, d’intolérance, voire d’allergie augmente ! Nos mères et grands-mères mettaient une seule crème basique tout au long de la vie : leur peau ne s’en portait pas plus mal !

Vers le haut

Gommage : pas pour toutes les peaux

  • Femme se passant une crème exfoliante sur le visage

Gommer (ou exfolier) la peau permet de la débarrasser de ses peaux mortes et de désincruster quelque peu les points noirs.
Bémol : ce traitement peut abîmer le film hydrolipidique ! Le gommage est donc à proscrire sur les peaux à tendance sèche, surtout en hiver. En cas de peau mixte, vous pouvez éventuellement gommer la zone T (front-nez-menton), mais sans toucher le reste du visage. Quant aux peaux grasses, elles peuvent continuer à être gommées en hiver, mais veillez à bien hydrater juste après.

Conseils pour les mains

Si les mains souffrent davantage en hiver, c’est parce qu’elles sont particulièrement exposées. « Non seulement tout le monde ne porte pas de gants – ce que nous devrions faire systématiquement dès que le thermomètre descend sous les 5 °C – mais en plus, la plupart des gens se lavent les mains avec des savons trop agressifs pour la peau. » Certes, une hygiène des mains est plus que recommandée en hiver, notamment pour éviter la propagation des microbes. Mais pour épargner nos menottes, mieux vaut les laver avec des savons doux.

Si la peau de vos mains pèle ou se craquèle, c’est signe qu’elle est trop sèche. Enduisez-les de crème pour les mains une à deux fois par jour. Un bon truc pour les hydrater en profondeur est d’appliquer la crème le soir, puis de couvrir avec un bandage ou des gants en coton (un textile qui respire) et de dormir avec : le lendemain, vous vous réveillerez avec les mains toutes douces ! « Sous occlusion, la crème agit beaucoup mieux et plus vite », explique le Dr Binet. « Non seulement le bandage ou le gant empêche le produit de s’évaporer ou de partir par frottement, mais la chaleur dilate également les pores, permettant ainsi aux principes actifs de la crème de mieux y pénétrer. »

Les UV en hiver :
À moins d’être en montagne (où la protection solaire doit être maximale !), mettre de la crème solaire en hiver n’est pas nécessaire puisqu’il y a beaucoup moins de rayons ultraviolets (UV) qu’en été. Ceci dit, aujourd’hui, la plupart des crèmes hydratantes pour le visage contiennent un léger indice de protection, généralement du SPF 15.

 

Une belle peau de l'intérieur

Derniers conseils : une belle peau s’entretient aussi de l’intérieur ! Même en hiver, veillez à boire au moins un litre et demi d’eau par jour afin de maintenir un bon taux d’hydratation dans votre corps. Et mangez équilibré, en faisant la part belle aux fruits et légumes et aux aliments riches en oméga-3 tels que les poissons gras (saumon, maquereaux, etc.) et les huiles d’olive et de colza. Votre peau ne s’en portera que mieux !

Vers le haut